Ski hors-pistes

En cas d’accident, protégez la victime , alertez les secours (112) et portez assistance. Lorsque vous alertez les secours, donnez le plus de renseignements possibles sur la victime et sa localisation.

Seules les pistes ouvertes sont délimitées, sécurisées et contrôlées.
En dehors de ces espaces, vous évoluez à vos risques et périls.

1. Informez vous sur les risques d’avalanche

Tenez compte du drapeau d’avalanche et des bulletins météorologiques affichés aux points de passage les plus fréquentés de la station.
Interrogez, si besoin, les pisteurs-secouristes et les professionnels de la montagne.

2. Faites appel à des professionnels si vous voulez pratiquer le hors-piste

Quoiqu’il en soit, ne partez jamais seul, indiquez votre parcours et votre heure prévisionnelle de retour.

3. Établissez un itinéraire adapté à votre niveau technique et physique

Informez-vous sur l’itinéraire choisi avant de l’emprunter.
Ne surestimez pas vos capacités physiques et votre niveau technique.

4. Équipez-vous d’un DVA (Détecteur de Victime d’Avalanche)

Cet appareil émetteur-récepteur doit être porté sous la couche vestimentaire extérieure.
Il est indissociable de la pelle et de la sonde dans votre sac à dos.
Il est essentiel de tester son DVA avant toute sortie et de s’entraîner régulièrement à son utilisation. Ayez également sur vous, au minimum, un réflecteur passif. Ces accessoires sont disponibles dans les magasins de sport.

5. Ne suivez pas n’importe quelle trace

Une trace n’est absolument pas un gage de sécurité et peut vous conduire dans des endroits dangereux.

6. En cas de doute sur la stabilité de la neige

Espacez-vous ou mieux, ne passez qu’un par un, surveillez-vous mutuellement.

7. Renoncez si les conditions sont trop incertaines

Avant de vous engager hors piste, prévoyez un itinéraire bis.

Plus d’information sur www.sports.gouv.fr/preventionhiver

Conseils et prévention hiver

Pour que la montagne reste un plaisir